Ne touchez pas aux retraites !

Melenchon

Le discours de M. Hollande ressemble fortement à celui de Sarkosy en son temps. Ils nous parlent d’un déficit hypothétique à l’horizon 2020 de 20 milliards d’euros par an.
Mais concrètement, aujourd’hui, les exonérations de cotisations patronales, ce sont 30 milliards d’euros par an offerts à la classe capitaliste sur la base du pillage du salaire différé.

La vraie raison de la réforme des retraites annoncée, c’est la détermination du gouvernement Hollande- Ayrault à tenir les engagements qu’il a pris auprès de l’Union européenne de faire des « réformes structurelles ».

A peine le commissaire européen Olli Rehn avait-il exigé du gouvernement français qu’il aille plus loin dans les réformes « sur le marché du travail, le système de retraites et l’ouverture à la concurrence », que le 5 mai, Jean-Marc Ayrault annonçait une nouvelle « réforme » des retraites.

Depuis, les propositions déferlent : allongement de la durée de cotisations à 44 annuités, recul de l’âge légal, augmentation de la CSG pour les retraités et désindexation des pensions, suppression des régimes particuliers, augmentation des cotisations salariales, réforme systémique des régimes du public et du privé qui remettrait en cause le système de la Sécu de 1945 fondé sur la répartition.